Résumé de la formation

 

Certification « Télépilotage de drones à usage professionnel en audiovisuel et missions techniques »           « RS5235 »

Formation 2021

Objectifs et contexte de la formation pratique télépilote professionnel : 

Les objectifs de la certification sont de garantir une formation professionnelle suivant un Process qualité, de developper et valider les compétences pratiques des stagiaires pour l’usage à titre professionnel des drones conformément aux dispositions de l’arrêté du 17 août 2021 relatif à la formation exigée des télépilotes qui utilisent des aéronefs civils circulant sans personne à bord à des fins autres que le loisir.

De garantir que les stagiaires seront évalués suivant des exigences vérifiées par la profession.

Cette certification s’adresse à l’ensemble des publics, salariés ou non salariés, personnes en situation de handicap ou présentant un trouble de santé invalidant, souhaitant utiliser un drone à titre professionnel pour capter des données.

Compétences attestées : 

La certification atteste que son bénéficiaire est en capacité d’effectuer des missions de prise de vue aérienne dans le cadre d’une activité de télépilote drone professionnel, liée aux métiers de l’audiovisuel (Cinéma, fiction, documentaire, TV etc…) ou des prises de vues aériennes techniques (Suivi de chantier, modélisation 3D, inspection d’ouvrages), conformément aux exigences réglementaires de la DGAC et du dernier arrêté en vigueur en France et en Europe. 

Le bénéficiaire de la certification doit être capable de maîtriser parfaitement les drones multirotors et être en capacité d’optimiser le pourcentage de rush exploitable par la société faisant appel à ses services, tout cela en toute sécurité et en respectant le dernier arrête en vigueur en France. 

Afin d’être conforme à la réglementation en vigueur en France et en Europe, notre certification Télépilotage de drones à usage professionnel à pour objectifs d’attester des compétences suivantes : 

  • Préparer le vol machine dans le cadre des scénarios S1, S2 et S3.
  • Préparer le vol mission dans le cadre des scénarios S1, S2 et S3.
  • Télépiloter un drone à usage professionnel en situation normale dans le cadre des scénarios S1, S2 et S3.
  • Télépiloter un drone à usage professionnel en situation anormale dans le cadre des scénarios S1, S2 et S3.

Préparation du vol machine 

Vérifier l’état général de l’aéronef télépiloté.

Vérifier que tous les éléments amovibles de l’aéronef télépiloté sont correctement fixés.

Calibrer les différents instruments équipant l’aéronef télépiloté.

Identifier tout défaut pouvant remettre en cause l’opération concernée.

Vérifier que l’autonomie de la batterie est compatible avec l’opération concernée.

Vérifier que la charge utile sélectionnée est compatible avec l’aéronef télépiloté utilisé pour la mission.

Prendre en compte les phénomènes extérieurs pouvant avoir un impact sur le vol, estimer leur impact sur la conduite du vol. (Consommation d’énergie, maniabilité, visibilité…).

Régler le mode de fonctionnement du dispositif RTH, Fail-Safe, Vol Stationnaire.

Suivant le scénario considéré, régler le limiteur de zone, régler le limiteur d’altitude.

Vérifier l’équipement de positionnement si l’aéronef télépiloté en est équipé.

Vérifier la cohérence de la position obtenue si l’aéronef télépiloté est équipé d’un équipement de positionnement.

Vérifier les dispositifs permettant de voler hors vue dans le cadre du scénario S2.

Vérifier le fonctionnement du dispositif d’enregistrement des paramètres et le démarrer dans le cadre du scénario S2.

Vérifier la conformité du système de limitation d’énergie d’impact ainsi que le fonctionnement du système déclencheur lorsque l’aéronef télépiloté en est équipé.

Préparation du vol mission :

Analyser les identifier les objectifs de la mission.

Sélectionner le scénario réglementaire dans lequel s’effectue l’opération considérée.

Définir la zone de travail dans laquelle l’opération considérée se déroule.

Déterminer les secteurs proches de la zone d’opération dont le survol est interdit, réglementé ou soumis à des conditions particulières.

Vérifier que la zone d’opération définie est adéquate pour l’opération considérée.

Vérifier que l’opération de l’aéronef télépiloté considéré est possible dans la zone d’opération.

Concevoir la zone minimale d’exclusion en fonction des caractéristiques de l’aéronef télépiloté considéré.

Identifier les obstacles présents dans la zone d’opération.

Détecter les obstacles gênants pour l’opération considérée dans la zone d’opération.

Détecter si l’aérologie peut être affectée par la topographie ou la présence d’obstacles dans la zone d’opération.

Extraire de l’information aéronautique les données pertinentes pouvant avoir un impact sur l’opération considérée.

Vérifier que la masse en opération de l’aéronef télépiloté est compatible avec le scénario considéré.

Définir la hauteur maximale réglementaire de vol compte tenu de la zone de vol, et de l’opération considérée.

Effectuer, au préalable, les démarches réglementaires spécifiques au scénario S2.

Effectuer, au préalable, les démarches réglementaires spécifiques au scénario S3.

Vérifier que la zone d’opération est sécurisée dans le cadre du scénario S2.

Evaluer le risque de brouillage sur la zone d’opération.

Définir une procédure adaptée en cas de perte de liaison entre la radiocommande et le drone dans le cadre du scénario S3.

Vérifier que la zone d’opération est sécurisée dans le cadre du scénario S3.

Identifier les zones utilisables dans ou à proximité de la zone d’opération pour un atterrissage d’urgence dans le cadre du scénario S3.

Gérer la mise en place de la zone minimale d’exclusion en fonction du type de scénario considéré.

Expliquer aux personnes se trouvant dans ou autour de la zone d’opération, les risques encourus et la conduite à tenir.

Collecter les attestations d’information des personnes se trouvant à l’intérieur de la zone minimale d’exclusion.

Identifier les autorisations nécessaires à l’opération considérée.

Mettre en place un protocole si nécessaire.

Vérifier la présence de tous les documents nécessaires à l’opération considérée.

Etablir l’autorité du télépilote envers les autres personnes se trouvant sur zone d’opération.

Définir dans le cadre d’un briefing, le but de la mission, la zone de décollage, atterrissage, la trajectoire d’évolution de l’aéronef télépiloté, les divers obstacles identifiés, la conduite à tenir en cas de panne, les diverses zone d’atterrissage de secours.

Télépilotage en situation normale 

Conserver une distance de sécurité suffisante par rapport aux obstacles.

Opérer l’aéronef télépiloté, à l’intérieur de l’ensemble de l’espace défini par le scénario considéré, tout système embarqué fonctionnant.

Avoir conscience de la zone minimale d’exclusion des tiers au cours du vol.

Opérer l’aéronef télépiloté à proximité d’obstacles en prenant en compte leurs influences sur l’aérologie dans le cadre du scénario S3.

Opérer l’aéronef à proximité d’obstacles simulant un environnement urbain, en conservant une distance de sécurité par rapport à ceux-ci dans le cadre du scénario S3.

Opérer l’aéronef télépiloté pour suivre une trajectoire prédéfinie.

Opérer l’aéronef télépiloté lors d’une discontinuité du critère en vue dans le cadre d’un scénario S1.

Gérer l’usage de la cartographie pour opérer l’aéronef télépiloté hors vue dans le cadre du scénario S2.

Réaliser un débriefing synthétique de la mission.

Télépilotage en situation anormale 

Gérer de manière optimale une perte de puissance totale ou partielle d’un moteur de aéronef télépiloté en assurant la sécurité pour les tiers au sol.

Opérer l’aéronef télépiloté en situation dégradée.

Opérer l’aéronef télépiloté pour maintenir une position sol dans le cas de la perte du signal GPS.

Gérer l’incursion d’une personne dans la zone d’opération, et prendre les mesures nécessaires pour assurer la sécurité.

Gérer l’incursion d’un aéronef habité à proximité de la zone d’opération.

Gérer l’incursion d’un aéronef télépiloté dans la zone d’opération.

Gérer le cas d’une sortie de la zone d’opération définie lors de la préparation du vol.

Opérer les différents mécanismes de sauvegarde équipant l’aéronef.

Choisir le mécanisme de sauvegarde adapté à une situation donnée.

Gérer une perte de vue temporaire de l’aéronef télépiloté.

Gérer la reprise de contrôle manuel de l’aéronef télépiloté en cas de situation dangereuse due aux automatismes.

Mettre en application la procédure définie en cas de perte de la radiocommande dans le cadre des scénarios S2 et S3.

Identifier les cas où un compte-rendu d’évènement (fiche Rex) doit être fait.

Rédiger un compte-rendu d’événement.

Déclarer un compte-rendu d’événement.

Modalités d’évaluation :

Le candidat détient un livret de progression renseigné par le référent en charge de la formation pratique, permettant de suivre la progression de la formation et d’attester l’acquisition des compétences pratiques. Le livret de progression contient les comptes rendus détaillés et réguliers d’avancement établis par les formateurs, le carnet de vol et comporte les évaluations visant à estimer les progrès. Il doit être rempli dans son intégralité avant tout passage à l’examen.

Evaluation finale:

Mise en situation pratiques de préparation de mission

Mise en situation réelle en scénarios S1, S2, S3

Évaluation du livret de progression tenu à jour et renseigné par le formateur habilité en charge de la formation pratique (procédure obligatoire de la DGAC) et qui contient les comptes rendus détaillés et réguliers d’avancement établis par le formateur et indique les évaluations visant à estimer les progrès.

Il est établi selon la forme définie par le ministre chargé de l’aviation civile.

L’épreuve de certification est réalisée par le centre de formation habilité ainsi que par un professionnel du métier et par un autre centre de formation indépendant.

Qualité générale attendue : 100 % de réussite à notre grille d’évaluation

Indicateurs : Note de 15/20 minimum de notre Jury

Délivrance de l’attestation de suivi de formation pratique pour les scénarios S1 S2 S3, Catégories ouverte et spécifique.